Brève

Comment changer la gouvernance du système de santé ?

Par
Publié le 17/09/2020
système de santé

système de santé
Crédit photo : BURGER/PHANIE

L'absence de réforme de la gouvernance serait le maillon faible du système de santé, c'est en tout cas le diagnostic posé dans la recommandation du think tank Économie Santé, animé par Philippe Leduc. En dépit des réformes qui se succèdent à un rythme soutenu, persistent les blocages, les dysfonctionnements, les tensions entre acteurs. Ce débat est loin d'être nouveau. Dès 2002, Jean-François Mattei avait mis en place un groupe de travail afin d'envisager une nouvelle gouvernance entre l'État et l'assurance-maladie. Dix-huit ans plus tard, ce travail n'a pas réellement avancé. Comment dans ce contexte changer de braquet ? La feuille de route élaborée par le think tank appelle le gouvernement « à redonner du sens au débat public sur la politique de santé », en allant au-delà de la seule logique financière générée par le PLFSS annuel. Unifier la gouvernance du système de santé apparaît également comme un enjeu essentiel. Mais le think tank se heurte au principe de réalité. Entre l'État qui gère les hôpitaux et l'assurance maladie les professionnels libéraux, comment arbitrer ? Faut-il d'ailleurs arbitrer ? Au lieu d'une gouvernance unique, la reco opte prudemment pour la création d'une unification de la gouvernance. Enfin, le mot-clé serait plutôt de décloisonner l'Ondam, les formations des professions de santé et déconcentrer avant de sortir le Haut Conseil pour l'avenir de l'assurance maladie (HCAM) du giron de la Sécurité sociale en le transformant en Haut Conseil de la prospective en santé. La présentation prochaine du PLFSS 2021 donnera des indications sur la reprise de ces recos.     


Source : decision-sante.com