David Gruson, une double vie

Publié le 25/02/2016

Un visage adolescent, après 30 ans, est un don du ciel. Mais dans un « vieux pays », l'éternelle jeunesse suscite la méfiance. Chez David Gruson, nouveau délégué général de la Fédération hospitalière de France, âgé de 36 ans et père de trois enfants, il ne faut pourtant chercher nul pacte avec le diable. Encore moins le dessein de faire carrière à Paris, à la manière d’un héros balzacien. Simplement, l’hôpital public est une histoire de famille. Et on ne s’y dérobe pas aisément.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.