Brève

Dépistage de drogue, Valérie Pécresse rejette la responsabilité sur Najat Vallaud-Belkacem

Par
Publié le 07/09/2017
visuel cannabis

visuel cannabis
Crédit photo : SPL/PHANIE

Déjà en janvier 2016, cette proposition de dépister les lycéens franciliens avait suscité l'agacement parmi les addictologues, fermement opposés à cette mesure. Pourtant, sur France Inter, le lundi 4 septembre, Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France a relancé le débat. Selon elle, c'est même la ministre de l'éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem qui avait refusé de mettre en place des tests salivaires de détection de drogue dans les lycées franciliens en dépit de l'accord de l'ordre des médecins et des médecins scolaires.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.