Brève

Election et santé : le pire n'est jamais décevant

Par
Publié le 15/12/2016

La Santé s’avérerait être enfin un fait politique. Bonne nouvelle. Notre engagement éditorial, ici, est bien lié à cette prise de conscience que la santé supporte le développement harmonieux des sociétés grâce à une médecine capable d’évolutions bienfaitrices. La recherche, les médicaments et les technologies sont efficaces bien qu’onéreux. Par ailleurs, le vieillissement des populations, les nouvelles pauvretés, les déséquilibres économiques placent la santé et le fait social au centre des « fonctions régaliennes » d’une nation moderne.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.