Faut-il supprimer le dépistage organisé du cancer du sein ?

Par
Publié le 13/10/2016
Un rapport commandé par Marisol Touraine souligne les zones d’ombre du dépistage organisé du cancer du sein. Et propose deux scenarios. Présentation.
visuel dépistage sein

visuel dépistage sein
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Un verbe décapant, les agences de santé de l’Etat guère épargnées, des propositions iconoclastes, le rapport du comité d’orientation sur l’amélioration du dépistage du cancer du sein, commandé par Marisol Touraine, ne pratique pas la langue de bois. D’entrée de jeu, les auteurs mettent en avant la controverse qui agite les milieux scientifiques. Quel est son bénéfice réel sur la réduction de la mortalité liée au cancer du sein ? Quelle est son incidence sur le dépistage sur les surdiagnostics et les surtraitements ? A la lecture, les réponses ne sont pas simples.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.