Brève

Guadeloupe, une médecin de l'armée prend la tête de l'agence régionale de santé

Par
Publié le 08/03/2018
visuel pourri

visuel pourri

C'est la crise en Guadeloupe. Le directeur général de l'agence régionale de santé de Guadeloupe, Saint Barthélémy et Saint Martin, Patrice Richard, passe la main. Il est remplacé par Valérie Denux. Médecin chef des armées, cette dernière a une bonne connaissance de la pratique médicale en temps de guerre, raconte France Info sur son site. Un médecin soldat donc pour gérer l'épineux dossier du CHU. Une partie de cet établissement avait été détruite fin novembre 2017. Après la réouverture partielle de la tour sud, en janvier, plusieurs membres du personnel s’étaient plaints de malaises et inquiétés de la qualité de l’air. Les pouvoirs publics, qui avaient octroyé une aide de 20 millions d'euros pour la reconstruction mi-février, décident donc une délocalisation partielle début mars. Mais deux jours plus tard, la tension s'accroît après l'annonce de la direction du CHU de privilégier une « délocalisation partielle en interne, par le biais d’opérations tiroirs entre services », tandis que le collectif de défense du CHU demandait une « délocalisation externe ». D'où la suspension de la délocalisation. Pour l'instant, la situation est au point mort. Un conseil de surveillance élargi a été convoqué en urgence.


Source : decision-sante.com