Brève

Hôpital de Lunéville, deux enquêtes ouvertes après la mort d'une femme non prise en charge par le Samu

Par
Publié le 16/05/2019
samu

samu
Crédit photo : GARO/PHANIE

Deux enquêtes judiciaire et administrative ont été ouvertes pour déterminer les causes de la mort d'une femme de 56 ans décédée devant les urgences de l'hôpital de Lunéville (54), alors que le Samu n'avait pas jugé utile d'envoyer une équipe médicale à son domicile. L'affaire remonte au 14 mars. La patiente subit alors une ablation de la vésicule biliaire dans une clinique de Lunéville, raconte Le Républicain lorrain. De retour à son domicile le jour même, et souffrant de douleurs intenses, elle se voit prescrire à distance des antalgiques avant que ses proches n'appellent le Samu quatre jours plus tard devant l'intensification des douleurs. Ne jugeant pas utile une prise en charge à domicile, le Samu leur demande de faire venir la patiente à l'hôpital (situé à une demi-heure de leur domicile). Lors du trajet, elle a perdu connaissance et est décédée devant les urgences. Sa famille a porté plainte contre X. Le parquet de Nancy a annoncé attendre le rapport de l'institut médico-légal de Strasbourg avant d'ouvrir éventuellement une procédure du chef d'homicide involontaire qui devrait prendre du temps. Des mesures concernant la mise en place d'une formation d'un an au bénéfice des régulateurs devraient être prochainement mises en place par le ministère de la Santé.


Source : decision-sante.com