La citation de la semaine

Publié le 27/08/2015

Le droit à l'oubli, oui, mais pour les seuls enfants diagnostiqués jusqu'à 15 ans. Soit 1 800 individus par an. C'est tout. Et les 350 000 autres ? Oubliés. Bazardée, l'existence de ces jeunes qui, se découvrant malades à 20 ans, guéris à 25, devront traîner jusqu'à l'âge de 40 ans le boulet d'un cancer qu'ils ont vaincu.

Tribune de Libération "Cancer : le droit à l'oubli oublié ?" du 25 août 2015 de Céline Lis-Raous, journaliste, écrivaine, directrice de la rédaction de Rose Magazine et de l'association Rose


Source : decision-sante.com