Election présidentielle

La FHP demande un big bang de la formation des professionnels de santé

Par
Publié le 13/01/2022
Lamine Gharbi, président de la Fédération de l'hospitalisation privée

Lamine Gharbi, président de la Fédération de l'hospitalisation privée
Crédit photo : capture écran vidéo

« Votons santé. » Voici le slogan de la Fédération de l'hospitalisation privée qui adressait ses vœux aux acteurs de la santé le 12 janvier dernier, en même temps que sa plateforme pour l'élection présidentielle. « Nous allons rencontrer tous les candidats et aspirants ministres », a insisté Lamine Gharbi, président de la FHP. Et d'asséner des chiffres inquiétants qui risquent de se dégrader encore d'ici à la fin du mois de janvier : 13 à 15 % des personnels de santé sont absents à cause de l'épidémie, contre 7 % en période hors Covid.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.