Les pragmatiques

La stratégie d’alliance des établissements varois

Publié le 13/05/2016
Pour beaucoup d’acteurs de l’hospitalisation publique, les GHT prolongent une dynamique de coopération qui va dans le sens de l’histoire. Ils s’y engagent souvent avec pragmatisme, tout en ayant bien conscience de l’ancrage profond de la culture d’autonomie qui existe au sein des établissements. Entretien avec le DG du CHU de Nice.

« La loi nous impose d’adhérer à un GHT avant le 1er juillet 2016. Nous n’avons donc pas le choix », constate froidement Emmanuel Bouvier-Muller, le directeur général du CHU de Nice. Il estime toutefois que la loi a raison de vouloir organiser l’offre de soins selon une logique de filières de soins cohérentes, graduées, sans doublon. Sans « trou dans la raquette ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte