Brève

L'AP-HP met en place des imprimantes 3D pour fabriquer du matériel pour les soignants

Par
Publié le 31/03/2020
Covid-19

Covid-19
Crédit photo : arnaud janin

« Il y a des idées productives qu'on essaie de mettre en oeuvre de façon accélérée. Sur l'utilisation de l'impression 3D, on ne s'est pas engouffrés dans les initiatives sur les respirateurs, qui relèvent plus des consortiums industriels. En revanche, pour les petits matériels de protection, par exemple des visières, des surblouses, des tubulures et des pousse-seringues cela peut avoir un intérêt immédiat et représenter un outil utile pour réduire notre dépendance », explique Martin Hirsch, DG de l'AP-HP au journal Libération. Deux grosses machines prêtées sont déjà à l'oeuvre pour démarrer la production, en attendant l'arrivée de 60 imprimantes 3D Stratasys qui vont très prochainement arriver d'Allemagne. L'initiative vient du Dr Roman Khonsari, chirurgien à l'hôpital Necker associé à une cinquantaine de médecins hospitaliers, ingénieurs, développeurs et entrepreneurs : « On va disposer d'une véritable usine interne à l'AP-HP, ce qui est unique en Europe. Grâce à la mobilisation de l'administration hospitalière, on a réussi à lancer en dix jours un projet qui en temps normal à l'AP-HP aurait mis deux ans à aboutir. » Le financement de ce dispositif sera assuré par la fondation AP-HP grâce aux dons reçus qui va investir un montant de 2 millions d'euros. Le choix s'est porté sur la salle capitulaire de l'ancienne abbaye de Port-Royal intégrée dans l'hôpital Cochin, une surface de 150 m2 aérée pour éviter la surchauffe des 60 imprimantes et pour être en mesure de les brancher facilement.


Source : decision-sante.com