Feuilleton Olivier Véran

Le ministre clé pour ouvrir les portes du PS

Par
Publié le 23/06/2022

Crédit photo : GARO/PHANIE

Il y a un mois, une éternité en politique, la nomination d'Olivier Véran comme ministre chargé des Relations avec le Parlement et de la Vie démocratique avait été commentée comme une relégation, en dépit de bons et loyaux services comme ministre des Solidarités et de la Santé. Aujourd'hui, il s'est transformé comme homme clé du gouvernement, l'un des serruriers en chef, chargé d'ouvrir les portes du parti socialiste afin d'élargir la majorité présidentielle, bien mal en point. On aurait dû il est vrai se méfier. A chaque nomination ministérielle, une catastrophe couve. Après la pandémie, Olivier Véran est confronté à une impasse institutionnelle et doit contribuer à la régler. Le discours du ministre est en phase avec cette délicate mission, avec le refus de toute alliance même de circonstance avec les députés du Rassemblement national : « Faire le calcul par anticipation que grâce aux voix du RN, nous passerions un texte que nous ne passerions pas sans eux, c'est non, ni d'ailleurs avec les LFI », a-t-il déclaré sur BFM TV. Combien de députés fraîchement élus seront-ils prêts in fine à rejoindre une « majorité d'action » ? Bref, le travail est délicat, marqué par l'interdiction de toute effraction violente. Prendre soin des députés ne sera pas inutile avec une prise en charge sur mesure en respect avec les souhaits du patient, pardon des députés en respect des principes de l'evidence based medicine. La politique serait-elle la poursuite de la médecine par d'autres moyens ? 


Source : decision-sante.com