L’hôpital de Calais « sous-traite » les patients anglais

Publié le 21/04/2016
Timothy Brierley, patient anglais, est heureux. Il s’est fait opérer de la vésicule biliaire à l’hôpital de Calais. Le délai d’attente était de dix-huit semaines en Angleterre contre trois en France.

Crédit photo : DR P. MARAZZI/SPL/PHANIE

Réduire l’attente de l’opération était sa principale motivation, explique-t-il dans une interview au journal Le Monde du 20 avril. Exepté les frais de transport, tout a été pris en charge par le système de Sécurité sociale anglais, le National Health Service (NHS). En janvier dernier, l’hôpital de Calais est devenu un établissement britannique à part entière, après avoir obtenu l’accord de référencement auprès du NHS. Il lui facture des opérations au même prix qu’au Royaume-Uni. Une messagerie sécurisée entre le NHS et le CH donne accès aux dossiers médicaux des patients.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.