Brève

L'expérimentation du paiement différé du reste à charge est lancée dans dix établissements

Par
Publié le 07/06/2018
paiement différé

paiement différé
Crédit photo : BURGER/PHANIE

L'expérimentation du paiement automatique et à débit différé du reste à charge du patient sera mise en place dès cet été. L'installation du nouvel outil Diapason (Débit intervenant après le parcours de soins) permettra d'éviter le non-recouvrement des soins estimé à « 500 millions d'euros par an pour les seuls hôpitaux publics », estime la DGOS. Ce dispositif contribuera aussi à simplifier le parcours du patient. En effet, au moment de l'admission, les prestations de soins à réaliser ne sont pas toujours connues. La facture est alors souvent envoyée a posteriori au patient qui doit la régler par chèque ou en ligne. Enfin, la dernière avancée est d'ordre numérique : « Les équipes administratives n'auront plus à se préoccuper du recouvrement et seront donc déchargées de tâches répétitives, complexes et à faible valeur ajoutée. » Le premier hôpital qui participera à cette expérimentation est le centre hospitalier de Castres-Mazamet. À terme, l'ensemble des établissements devront s'équiper de terminaux de paiement compatibles.


Source : decision-sante.com