Opter pour la spironolactone dans l’HTA résistante

Publié le 03/09/2015
Comment faire du neuf avec du vieux ? Ou comment les médicaments génériqués depuis longtemps se révèlent plus performants que des nouvelles molécules au coût élevé. L’essai PATHWAY, l’un des essais les plus médiatisés lors de la dernière édition du congrès européen de cardiologie, a ainsi remis en scène la spironolactone dans le traitement de l’HTA résistante. Certains patients en dépit d’une trithérapie, de type inhibiteurs de l’enzyme de conversion ou sartans, inhibiteurs calciques, et diurétiques de type thiazidiques, présentent toujours des chiffres tensionnels élevés.

Que peut-on proposer dans cette situation clinique fréquente en pratique quotidienne ? Trois médicaments ont été comparés, la spironolactone, la doxazosine et le bisoprolol. Le résultat est sans appel. Trois quarts des patients ont répondu positivement avec la spironolactone. Comment expliquer cette efficacité ? Une activité natriurétique serait déterminante dans la prise en charge des HTA résistantes. Pour éliminer l’effet blouse blanche, la prise de tension a été réalisée à domicile avec des appareils automatiques. Ce résultat devrait rapidement être intégré dans les recommandations des sociétés savantes.

Source : decision-sante.com