Brève

Hôpitaux locaux et maternités de proximité, vers une mobilisation nationale le 1er décembre

Par
Publié le 25/10/2018
Vierzon

Vierzon
Crédit photo : Photos du Berry républicain

A l'hôpital de Vierzon (Cher), il y a de l'action. Alors qu'une grève affecte le personnel depuis le 11 juin dernier pour empêcher notamment la fermeture de la maternité, le 23 octobre dernier, 26 représentants élus ou membres de comité de soutien issus de 13 territoires se sont réunis à l'invitation du maire de Vierzon. La date choisie est emblématique, puisqu'elle correspondait au début du débat du PLFSS à l'Assemblée nationale. Treize territoires menacés par des fermetures d'établissements ou de services étaient représentés, parmi lesquels Vierzon, Le Blanc, Châteaudun, Tours, Nantes, Chattellerault-Loudun, Saint-Claude, Vire, Phitiviers, Montluçon, Thouars, Decize, Feurs. Vingt-deux autres territoires (dont les représentants n'ont pas pu se déplacer) ont soutenu cette initiative, parmi lesquels Creil, Concarneau, Decazeville, Privas, Saint-Agrève, Aubenas, Sarlat, Saint-Affrique, Ruffec, Avranches et Granville, Remiremont, Apt, Auch et Gers, Alès, Laval et Mayenne, Moûtiers, Douarnenez, Die, Brioude, Montceau-les-Mines, Gisors, Bernay.

Quelles sont les actions envisagées par ce collectif ?

D'abord, une pétition est lancée sur le site change.org. Quatre autres actions sont également engagées. En premier lieu, une adresse sera envoyée aux maires lors du congrès des maires de France le 21 novembre prochain. Ensuite, une demande d'audience auprès de la ministre de la santé sera formulée avant le vote du projet de loi santé. Une mobilisation le 1er décembre est organisée sur tout le territoire sous des formes décidées localement. Enfin, des référendums d'initiative locale sur chaque territoire seront initiés les 26 et 27 janvier 2019.

En attendant, après une rencontre avec l'ARS à Orléans le 24 octobre, une délégation a obtenu le maintien de la maternité de Vierzon, avec quand même une déception à la clef : aucun engagement sur la rénovation du bloc opératoire tant que le projet médical n'est pas connu. Cf. l'article de nos confrères du Berry républicain sur cette rencontre.


Source : decision-sante.com