Brève

Les cliniques : tout contre

Par
Publié le 15/09/2016
À l’occasion de leur conférence de presse de rentrée, les dirigeants de la Fédération hospitalière privée (FHP) ont réaffirmé leur opposition à la ministre de la Santé et fait quelques propositions pour l’avenir.
visuel Gharbi

visuel Gharbi
Crédit photo : GARO/PHANIE

Tout faux

La loi de santé est « la grande affaire » des libéraux de l’organisation des cliniques de France. En remettant en cause les missions de service public et en excluant de fait les cliniques, la ministre de la Santé a affaibli les libéraux. Reprenant l’adage de l’universitaire Brigitte Dormont, « c’est la fin de la médecine libérale et c’est une bonne chose », Lamine Gharbi, président de la FHP voit dans le gouvernement socialiste un de ses principaux ennemis.

On veut nous éliminer

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.