L'hôpital défavorisé par rapport à la médecine de ville

Par
Publié le 03/11/2017

Les attentes pendant la campagne électorale étaient très fortes. Elles devaient inévitablement être déçues par ce retour dans le réel. Le PLFSS n'opère en effet pas de rupture par rapport aux précédentes éditions. Afin de respecter l'Ondam à 2,3 %, l'hôpital est de nouveau mis à contribution. Son taux de progression est limité à 2 %. Une marge supplémentaire de 0,2 % est le fruit de l'augmentation du forfait hospitalier qui passe de 18 à 20 euros. La hausse en psychiatrie est limitée à 1,50 euro (13,50 à 15 euros). L'hôpital est également appelé à améliorer la performance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte