Brève

Prise en charge du cancer, le généraliste pas encore assez reconnu

Par
Publié le 19/10/2017
visuel MG cancer

visuel MG cancer
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Selon une étude de la Drees publiée le 18 octobre, plus de 20 % des médecins généralistes, faute de pouvoir contacter facilement l'oncologue référent, préfèrent adresser leur patient déclarant une fièvre élevée directement aux urgences. Une source de difficulté supplémentaires provient du manque de transmission d'information de la part des hôpitaux ou des médecins dans les délais utiles. A peine un tiers d'entre eux disposent ainsi d'une information complète sur la pathologie de leurs patients.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.