Une mission nationale et un observatoire pour ceux qui soignent

Par
Publié le 08/12/2016
Presque un an après le suicide tragique du Pr Megnien au sein même de l'hôpital où il exerçait, la ministre de la Santé Marisol Touraine lance une stratégie nationale d'amélioration de la qualité de vie au travail, avec à la clef une batterie de dix mesures de prévention.
visuel Megnien

visuel Megnien
Crédit photo : GARO/PHANIE

Outre les 30 millions d'euros consacrés sur trois ans à la généralisation d'équipes pluridisciplinaires de santé au travail (composées notamment de psychologues et d'assitants sociaux), une gouvernance nationale sera mise en place pour impulser la politique d'amélioration de la qualité au travail. Y participeront une mission nationale, un observatoire national ainsi qu'un ensemble de dispositifs de médiation national, régional et local.

Repérer les signaux faibles

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.