Permanence des soins, la garde en nuit profonde de plus en plus menacée

Par
Publié le 06/04/2017
visuel PDS

visuel PDS
Crédit photo : GARO/PHANIE

En 2016, la garde de nuit du département de la Marne s'est arrêtée totalement à minuit. L'association qui y organisait la permanence des soins ambulatoires a préféré stopper l'activité en raison d'un manque de médecins. Illustration des problématiques soulignées par le Conseil de l'ordre des médecins dans son dernier bilan publié le 4 avril dernier sur la permanence des soins.

Fin de la nuit profonde pour 13 territoires

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.