On recrute un psychomotricien

Par
Publié le 06/11/2017

Faut-il agiter le clivage gauche/droite en matière de politique de santé ? Plusieurs indices suggèrent que la santé ne serait pas frappée par cette hémiplégie, symbole de notre débat national. Et ferait même l’objet d’un consensus. La dernière campagne présidentielle en a donné une brillante illustration. Les propos de François Fillon sur la santé il y a un an (un siècle ?) ont précipité sa chute. Pour les autres candidats, les mesures sont qualifiées d’indigentes par Jean de Kervasdoué (voir dossier).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte