Brève

Réduire le risque iatrogène

Par
Publié le 08/05/2019
Vidal

Vidal
Crédit photo : GARO/PHANIE

Comment optimiser le travail des pharmaciens hospitaliers qui ont l'obligation de valider toutes les ordonnances ? Plusieurs solutions sont disponibles. Mais elles ne permettent pas de hiérarchiser les ordonnances selon leur niveau de risque. Un nouvel outil, Vidal Sentinel, grâce à des algorithmes met désormais en avant les prescriptions où un risque iatrogène est identifié. Et permet une intervention clinique du pharmacien hospitalier en temps réel. Trois types d'informations participent au calcul d'un score. En premier lieu, une liste de médicaments à risque, même les spécialités nouvellement commercialisées, du type anticoagulants, hyperkaliémants voire la présence d'un antibiotique a été établie. Le profil du patient est ensuite réalisé avec pour données principales recueillies l'âge, le sexe, le poids. Ces informations sont enfin croisées aux résultats d'examens biologiques comme l'INR, la kaliémie, la clearance de la créatinine et la filtration glomérulaire extraits du dossier patient. C'est là l'innovation de ce logiciel qui assure en flux continu l'actualisation de ces données. À chaque arrivée d'un nouveau résultat, il est stocké dans une base. Ce qui entraîne un nouveau calcul du score. On ne dispose pas à ce jour d'outil comparable à l'hôpital en France, même si cette démarche de sécurisation des ordonnances est observée aux États-Unis ou en Nouvelle-Zélande. Le calcul du score constitue à ce jour une innovation qui n'est pas retrouvée dans les exemples étrangers.

Le prix de l'abonnement serait de l'ordre de 35 euros annuels pour chaque lit hospitalier.


Source : decision-sante.com