Brève

693 000 personnes vaccinées le 20 janvier

Par
Publié le 21/01/2021
vaccin

vaccin
Crédit photo : GARO/PHANIE

« Mauricette a bien eu sa deuxième dose », affirme sans ambages le ministère de la Santé lors d'une conférence de presse le 21 janvier sur la situation sanitaire. L'accélération de la vaccination se poursuit donc en France. Sur un total de 693 000 personnes vaccinées le 20 janvier, on retrouve 407 000 professionnels de santé, 164 000 personnes âgées issues des Ehpad et 122 000 personnes de plus de 75 ans et personnes fragiles. Dans une course contre la montre pour espérer endiguer les variants, 1,6 million de doses Pfizer ont déjà été livrées. A partir de la semaine prochaine, et pour répondre à la polémique sur le nombre de doses, le laboratoire fera en sorte que les 6 doses effectives soient bien livrées et utilisables. Cela correspond à un retour à la normale par rapport au nombre de doses effectivement commandées par la France au sein de l'UE. La semaine prochaine, 50 000 doses Moderna seront livrées, 70 000 la semaine suivante avec une montée en charge courant février. Quant à Astrazeneca qui doit voir son AMM approuvée début février par l'EMA, 1,5 million de doses devraient arriver dans la première quinzaine de février et le même nombre dans la deuxième quinzaine. Concernant les excédents de vaccins constatés au niveau européen, comme l'Allemagne, la France recevra 20 millions de doses supplémentaires par le laboratoire Pfizer (dont la moitié l'été prochain). Moderna devrait aussi livrer en plus au courant du deuxième semestre 2021. L'intervalle entre les deux doses sera maintenu à 21 jours pour les résidents des Ehpad et à 28 jours pour les autres personnes vaccinées, selon deux avis de l'OMS et de l'ANSM.

Quoi de neuf alors que les mesures sanitaires de fermeture des bars restaurants lieux de culture et stations de ski restent en vigueur ? Concernant la situation épidémique, il est encore trop tôt pour mesurer les effets du couvre-feu à 18 heures, même si la baisse du taux d'incidence sur une semaine dans les départements qui y sont depuis début janvier est de 15 % (versus 2% pour les autres départements). « La semaine prochaine sera clef pour prendre de nouvelles décisions ou pas », affirme Matignon. Le nombre de contaminations est de 19 500 cas par jour, soit un plateau haut mais légèrement montant, avec toutefois une très légère inflexion à la hausse depuis une semaine. Comparée au Royaume-Uni et à l'Espagne, la situation sanitaire est bien meilleure. Mais les pouvoirs publics surveillent les variants comme le lait sur le feu. Dans les prochains jours, il sera plus facile de les observer, avec l'arrivée de nouveaux tests qui permettront à la fois de détecter la positivité et les variants. Côté tracing, l'assurance maladie renforce ses outils d'investigation. Côté isolement, le dispositif d'accompagnement à domicile des personnes suspectées de variant et personnes fragiles débute le 22 janvier. Enfin, un décret sort le 22 janvier recommandant l'utilisation de masques de catégorie 1 (ayant une capacité de filtration de plus de 85%), les masques artisanaux étant désormais déconseillés. Tous les masques ayant été distribués dans la fonction publique restent donc opérationnels, ainsi que les 8 millions de masques qui vont être alloués prochainement aux personnes précaires.

 


Source : decision-sante.com