Pandémie

Agression de la direction du Chu de Guadeloupe, la communauté médicale prête à exercer son droit de retrait

Par
Publié le 06/01/2022
Gérard Cotellon, directeur du Chu de Pointe à Pitre

Gérard Cotellon, directeur du Chu de Pointe à Pitre
Crédit photo : capture écran France 0

Des membres de la direction du Chu de Guadeloupe ont été séquestrés le 4 janvier et ont été escortés par la police pour sortir de l'établissement. Interviewé par France O, Gérard Cotellon, le directeur, dit avoir été frappé et malmené, et avoir reçu des menaces de mort. Son bureau a été caillassé et des tirs de mortiers ont été essuyés près de son domicile. Selon lui, « quelques syndicalistes ont embarqué les soignants contre l'obligation vaccinale. Mais pour autant, cela ne me fera pas renoncer à ma mission ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.