Brève

Conférence de presse du Premier ministre, la France un modèle pour l'Europe ?

Par
Publié le 26/11/2020
Covid-19

Covid-19
Crédit photo : capture écran vidéo France Info

La France serait-elle pour cette seconde vague le modèle européen à suivre ? Avec les bons chiffres enregistrés ces derniers jours, le Premier ministre et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé se sont livrés lors de la conférence de presse de ce jour à un exercice d'autosatisfaction. Certes, « la pression épidémique est forte. Mais elle se réduit plus rapidement en France que dans les autres pays européens », a commenté Jean Castex. « Alors que nous avons recensé 16 000 nouveaux cas en France, l'Allemagne et l'Angleterre en ont comptabilisé 18 000, et les États-Unis, 180 000 », a souligné pour sa part Olivier Véran. Le taux R serait ainsi tombé dans l'Hexagone à 0,65, soit un taux nettement plus bas que celui observé chez les pays voisins. Cette amélioration se traduit par une charge moins forte sur les structures hospitalières. 4 100 patients sont hospitalisés en service de réanimation. Il y a dix jours ce chiffre était encore à 4 900. Pour autant, on compte encore une hospitalisation toutes les minutes et une admission en réanimation toutes les six minutes. Quatre évacuations sanitaires sont programmées ce jour depuis le CHU de Dijon vers les hôpitaux de Grand Est. Par ailleurs, la mortalité est plus forte que celle recensée au cours de la première vague. Bref, « nous ne devons pas baisser la garde », a martelé à deux reprises le Premier ministre. « Les cinq prochaines semaines seront décisives », a poursuivi Olivier Véran. Les vaccins permettront-ils d'éviter une troisième vague ? La semaine prochaine, le gouvernement délivrera sa feuille de route sur cette thématique. En attendant, la HAS devrait publier avant la fin du mois des recommandations intermédiaires sur la désignation des publics cibles prioritaires. Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a par ailleurs été saisi. Un conseil scientifique et un collectif de citoyens aideront enfin les pouvoirs publics dans la prise de décision. Avec pour objectif de réduire la défiance des Français envers les vaccins.


Source : decision-sante.com