Tribune Pierre Morange, député des Yvelines*

Fraudes sociales, le combat des voraces et des coriaces

Publié le 10/12/2015

Crédit photo : DR

La fraude sociale consiste dans le détournement intentionnel de l’effort des Français, c’est-à-dire les cotisations sociales de l’objectif initial de protection sanitaire et sociale au profit d’intérêts particuliers illicites. Cela peut être des arrêts de travail prescrits indûment, des surfacturations de transport sanitaire, la création de sociétés fictives afin de percevoir des indemnités de licenciement de personnels fantômes. La nature même et l’ampleur de dévoiement de la solidarité nationale appellent une action volontariste que l’outil informatique peut aider à traiter.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.