Frédéric Valletoux (FHF) : « La crise a davantage mis en lumière les dysfonctionnements »

Par
Publié le 06/05/2020
Le président de la Fédération hospitalière de France (FHF) tire les leçons de la crise du Covid-19 pour la rédaction de Décision & Stratégie Santé.
CNAC

CNAC

L’hôpital a tenu, et-au-delà le système de santé. Pendant quelques jours, on a pu s’inquiéter s’il allait résister à ce premier assaut. Mais à quel prix ? On procédera plus tard à un examen très fin des problèmes perçus à l’acmé de la crise et que l’on continue à observer sur l’approvisionnement en vêtements de protection, de coordination du moins au démarrage entre les différents acteurs. Les témoignages de lourdeurs, d’imprécision dans la chaîne de commandement sont nombreux. D’autant que toutes les régions ne fonctionnent pas de la même manière. On a dénoncé depuis plusieurs années ces dysfonctionnements. Simplement la crise les a davantage mis en lumière. Les coopérations inter-hospitalières entre différents territoires ont bien fonctionné. La coopération avec tous les acteurs a été très efficace, à part l’épisode du Grand-Est dans les premiers jours de la crise. Enfin, on peut s’interroger si on n’a pas été trop loin dans la volonté d’ajuster au mieux les capacités d’accueil des hôpitaux en fonction de seuls critères budgétaires au détriment des besoins sanitaires de la population. Il est certes normal de redéployer des lits lors de cette crise. Toutefois si l’on prend l’exemple du centre hospitalier du sud Seine et Marne, on a multiplié par plus de six notre capacité en lits de réanimation, de 8 à 51 lits. On est parti de très loin. On a tellement baissé le nombre de lits de manière générale. Si l’Allemagne n’a pas été débordée, c’est peut-être lié à la nature du système hospitalier avec une cohabitation d’hôpitaux publics, privés, non lucratifs et confessionnels. Pour la France, des commissions de type Copermo ou certaines recommandations de l’Anap ne sont plus d’actualité.


Source : decision-sante.com