Brève

L’avenir menacé de l’Ecole des hautes études en santé publique

Par
Publié le 26/10/2017
visuel EHESP

visuel EHESP
Crédit photo : B2E, M.Bacou, JM.Denis, B.Duquenne, E.Gallacier, D.Hédan, S.Kitar, L.Théault, P.Tressos, Direction de la communication, Service multimédia

L’association des directeurs d’hôpital lance un cri d’alarme. Le gouvernement a réduit une nouvelle fois ses subventions à l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). La prochaine coupe budgétaire en 2018 après celles exécutées au cours des années précédentes menacerait le bon fonctionnement de l’institution. D’où le refus des principaux syndicats de directeurs mais aussi de la FHF et du Medef de voter le budget rectificatif. L’EHESP serait en déficit structurel. Entre 2013 et 2018, le nombre d’emplois a baissé de 16 % alors que les missions se sont développées.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.