Brève

Le Gouvernement indemnise les parents d'enfants de moins de 16 ans qui n'ont pas de solution de garde

Par
Publié le 05/03/2020
covid garde

covid garde
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le ministre de la Santé Olivier Véran donne suite aux fermetures temporaires des crèches et des établissements scolaires dans certaines zones. Il propose d'indemniser par des arrêts de travail les parents concernés. Ce dispositif s'adresse à un seul des deux parents. Dans cette optique, ces salariés doivent obtenir l'aval de leur employeur et avec la certitude qu'aucune solution de télétravail n'est envisageable. Après avoir respecté cette procédure, ils ont à remplir un formulaire sur un site dédié conduisant à la délivrance d'un arrêt de travail et au versement d'indemnités journalières pour la durée de fermeture de l'établissement. Les personnes non diagnostiquées ne doivent pas s'adresser à leur médecin généraliste ni aux urgences. Au cas où leur employeur souhaiterait les voir se maintenir à leur domicile, celui-là doit assurer un salaire sur la période concernée. Quant aux habitants de ces zones qui seraient identifiés comme ayant été en contact rapproché et prolongé avec une personne porteuse de virus, ils doivent respecter une période d'isolement. Le numéro vert 0 800 130 000 leur communiquera la marche à suivre pour se voir délivrer un arrêt de travail. Interrogée sur les salariés qui voudraient se prévaloir du droit de retrait comme à la RATP ou au musée du Louvre, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye lors du point presse après le Conseil des ministres a réaffirmé que pour l'instant la situation sanitaire d'aujourd'hui ne justifie pas l'exercice de ce droit. Pour rentrer dans ce cadre juridique, il faut qu'"il y ait un danger grave imminent qui puisse mettre en cause de manière directe votre vie ou votre santé". S'applique alors la règle d'interdiction aux lieux où se retrouvent plus de 5 000 personnes.


Source : decision-sante.com