Brève

Le patron de la Caisse des dépôts désavoue la note de ses services

Par
Publié le 17/04/2020
Covid-19

Covid-19

« C’est une évidence pour nous, la Caisse des dépôts ne peut pas être en faveur ni de la marchandisation de la santé ni de la privatisation de l’hôpital public, cela n’a pas de sens […]. Cette note a été utilisée contre nous, et c’est regrettable » , affirmait vendredi 10 avril, le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Éric Lombard a ainsi pris ses distances avec la note explosive de son établissement qui avait été révélé par Mediapart. Elle reprenait les recettes libérales classiques défendues par tous les gouvernements. Elle dénonçait aussi les nombreux dysfonctionnements au sommet de l'Etat concernant la pénurie de masques. Initialement, elle avait été commandée sur demande de l'Elysée. Mais entre temps la crise du coronavirus est passée par là, désormais le président Macron se dit favorable à un plan d'investissement massif pour l'hôpital.

 


Source : decision-sante.com