Management

Le printemps européen des internes

Publié le 13/05/2016

Mardi 26 avril, 78 % des internes qui devaient travailler ont participé au mouvement, soit 21 600 junior doctors sur les 53 000 que compte la branche Angleterre du National Health Service. Le motif de la grève est le changement de leur horaire de travail et l’imposition d’un nouveau contrat de travail aux internes.

Le mouvement a conduit à annuler plus de 112 000 consultations et 12 500 opérations. Pour l’instant, tandis que la situation est extrêmement tendue, les négociations restent au point mort.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte