Vaccination/pandémie

Le Sénat juge inapproprié le Conseil de défense

Par
Publié le 03/03/2022

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Alors que la levée du passe sanitaire le 14 mars vient d'être annoncée par le Premier ministre Jean Castex, trois sénateurs (Chantal Deseyne, Olivier Henno, Michelle Meunier) ont donné  dans une vidéo parue le 1er mars dernier. Certes, la mise en place du passe vaccinale a fait chuter la part des non vaccinés de 10%. Mais elle a raté sa cible principale, les personnes âgées, selon leur rapport rendu récemment. Trois conclusions sont rendues. D'abord il faut lever progressivement le passe en raison du passage du nombre d'hospitalisations en soins critiques en deça de 1 500, soit l'un des critères posés par le ministre Olivier Véran pour y mettre fin. Deuxièmement, le Conseil de défense ne paraît pas aux yeux des sénateurs le lieu propice : « On ne fait pas la guerre contre un virus ni pour la santé des Français », indique Olivier Henno qui réclame que le parlement soit saisi sur ces questions via l'article 50.1 afin de choisir un lieu plus adapté. Enfin, il faudrait prendre soin des 300 000 personnes immunodéprimées, personnes âgées, isolées, précaires qui n'ont pas accès au réseau de soins. Pour atteindre cet objectif, l'assurance maladie doit être en mesure de les contacter, comme cela se fait déjà pour les autres types de vaccination.


Source : decision-sante.com