Qualité des soins

Les cliniques privées deviennent des entreprises à missions

Par
Publié le 23/06/2022
Lamine Gharbi, président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP)

Lamine Gharbi, président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP)
Crédit photo : FHP

Cinq ans ont été nécessaires à la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) pour inciter les établissements de santé à but lucratif à devenir entreprises à mission. 89 % des adhérents de la fédération, , soit 1 000 établissements ont voté en faveur de cette « raison d'être », c'est-à-dire l'entreprise à mission. Parmi les 5 engagements édictés dont l'application sera supervisée par un comité de mission indépendant, citons en trois.
Premièrement, la mission de service public, l'égalité d'accès aux soins partout sur le territoire et une véritable démocratie sanitaire en santé alliant élus et usagers. Commentaire de Franck Chauvin qui prône la santé publique au sein des territoires, « il faut développer les pratiques cliniques préventives, car on vit peu de temps en bonne santé ». « 30 000 patients Covid (dont 10 000 en soins critiques) ont été pris en charge par le privé », ajoute Brigitte Cachon, directrice générale de la Fondation Ramsay, qui met en exergue une expérimentation de 5 centres de soins primaires au forfait via l'article 51 dans des déserts médicaux, inspirée du modèle suédois.

Infirmier, une profession qui monte

Le deuxième engagement porte sur l'attractivité des carrières, la formation, le bien-être au travail. « 250 000 postes d'infirmiers seront à pourvoir d'ici à 2030 tandis que 150 000 partiront à la retraite, affirme Myriam El Khomry, ancienne ministre du Travail. Cette profession est la plus demandée dans la plateforme Parcoursup. » Et de pointer du doigt la sinistralité beaucoup trop importante chez les soignants (100 pour 1 000 salariés contre 60 dans le bâtiment). Plusieurs leviers sont à actionner, comme l'alternance trop peu développée et la formation professionnelle. Il faut donner envie aux jeunes gens jusque dans les lycées.

Démarche écoresponsable

Enfin, dans le cadre d'une démarche écoresponsable, l'objectif est de « recréer de l'emploi et de redonner de la vie aux territoires », explique Stéphan de Butler d’Ormond (Santé Cité). Si comme on le voit, des maternités par exemple disparaissent, cela a « des conséquences dramatiques dans la vie des gens ». En témoigne l'exemple cité par François Mourgues, président de C2DS, qui travaille sur l'écoconception des soins. Il a élaboré le premier hôpital HQE à Alès qui a produit 4 000 tonnes de Co2 en moins.

Exemplarité

Là encore l'enjeu est de suivre un principe d'exemplarité qui passera par la collaboration, la gouvernance partagée, la croissance durable, le parcours de soins... A suivre.


Source : decision-sante.com