Brève

Martin Hirsch (AP-HP) souhaite un respirateur par malade grave

Par
Publié le 25/03/2020
« Le cap des 1 000 patients graves en réanimation a été franchi hier », s'est inquiété Martin Hirsch, le patron de l'AP-HP ce matin sur France Info. Il n'a désormais qu'« une visibilité de trois jours ». Et appelle à la mobilisation générale des soignants, des industries du médicament et de la population générale pour soutenir les personnels sur le terrain.
Covid-19

Covid-19
Crédit photo : arnaud janin

"Je ne veux pas qu'on connaisse les difficultés qu'on a connues sur les masques, car les respirateurs permettent de sauver des vies" , a déclaré Martin Hirsch, DG de l'AP-HP ce matin sur France Info. "Les réanimateurs, qu'on a réunis jusqu'à tard hier soir pour recenser nos besoins, me disaient que ça aller piquer fort les yeux... Quand ils disent ça, c’est que la situation est grave", a-t-il insisté. Martin Hirsch a également fait appel aux soignants à intégrer la réserve sanitaire. Il craint l'épuisement des personnels qui oeuvrent sur le terrain actuellement. De manière générale, mais sans demander pour autant de primes et de revalorisations, il incite à un soutien général des soignants par la population. Enfin, il exprime des réserves sur l'approvisionnement en médicaments qu'il faudra bien garantir au moment où la vague va arriver. 


Source : decision-sante.com