Médecins du Monde : l’accès aux soins des femmes enceintes et des enfants reste loin d’être universel

Publié le 21/05/2015
Plus de la moitié des femmes enceintes reçues par Médecins du Monde (MdM) en 2014 n’ont pas eu accès à des soins prénataux. Et la majorité (81 %) n’ont pas de couverture maladie. C’est ce qui ressort d’un rapport européen publié par Médecins du monde*. Pis, seul un tiers des enfants reçus en consultation ont bénéficié d’un vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR). Presque tous les patients reçus (91,3 %) vivent sous le seuil de pauvreté et 84,4 d’entre eux ont été confrontés à au moins un acte de violence. Selon ce rapport enfin, presque les deux tiers d’entre eux (62,9 %) ne bénéficient pas de couverture maladie. Quelles sont les barrières à l’accès aux soins relevées ? Parmi les patients, 27,9 % d’entre eux ne sont pas en mesure de régler les soins et 22 % évoquent les barrières administratives. Concernant le « mythe de tourisme de santé » des migrants, l’enquête révèle que seuls 3 % des patients reçus par MdM avaient migré pour des raisons médicales. En fait, lorsque les migrants sans papier tombent malades, cela arrive souvent longtemps après leur arrivée. C’est pourquoi MdM réclame que ces personnes ne soient pas expulsées lorsque l’accès aux soins vers le pays dans lequel elles doivent être reconduites ne sera pas assuré.

*Enquête « L’accès aux soins des personnes confrontées à de multiples facteurs de vulnérabilité. Obstacles à l’accès aux soins des enfants et des femmes enceintes en Europe » réalisée à partir de 41 238 consultations médicales et sociales individuelles auprès de 22 171 personnes dans 9 pays européens en 2014.

Source : decision-sante.com