Brève

Plus de 2 000 soignants contaminés à l'AP-HP

Par
Publié le 05/11/2020
Covid-19

Covid-19
Crédit photo : GARO/PHANIE

Le nombre de soignants contaminés serait le reflet de la population générale, estime Martin Hirsch, le directeur de l'AP-HP lors d'une conférence de presse le 3 novembre dernier. Qu'en tirer comme conséquence alors quand il égrène le nombre de soignants de l'assistance publique contaminés ? En octobre, 2 137 personnels ont été contaminés, le double de septembre, 1 049. En août, la situation n'était pas aussi dramatique : 271 patients étaient touchés par la maladie contre 68 en juillet et 23 en juin. Autre chiffre significatif de la situation sanitaire, 345 patients se trouvent en réanimation Covid, 520 lits en soins critiques pour d'autres pathologies. Restent 85 lits vacants, explique François Crémieux, DG adjoint. Le capacitaire en lits de soins critiques est de 945 places dont 784 en soins intensifs. Les experts ne sont pas encore capables de dire quand le pic de la pandémie sera atteint. Lors de la première vague, il l'avait été le 8 avril, avec 1 300 patients en soins critiques dont 1 100 patients Covid. Pour la deuxième vague, pour l'instant, le nombre de lits dédiés au Covid atteint les 66% de l'ensemble des lits de réanimation et 36% du capacitaire global de l'AP-HP. Sont recensés aussi 3 541 lits d'hospitalisation en Ile-de-France dont 1 122 sur Paris. Le message principal délivrés par les autorités de l'AP-HP s'adresse aux patients qui ne doivent pas déprogrammer par eux-mêmes leur rendez-vous. Même si ce taux de déprogrammation s'accélère, l'objectifif est de continuer de faire venir les patients pour leurs examens de diagnostic et d'exploration. Lors de la première vague, tout s'était arrêté, et du coup nombre de pathologies graves se sont déclarés ou aggravées.


Source : decision-sante.com