Brève

Salle de shoot, 200 passages par jour trois mois après son ouverture

Par
Publié le 19/01/2017
visuel Salle de shoot

visuel Salle de shoot
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

« Nous avons entre 170 et 220 passages par jour de personnes qui viennent consommer. Au bout de trois mois seulement, c'est énorme et cela montre bien que cette salle répond à un besoin », affirme Jean-Pierre Lhomme, le président de l'association Gaïa, qui gère la salle de shoot installée le 17 octobre dernier dans un espace de 400 m2 situé dans l'enceinte de l'hôpital Lariboisière. La limite des capacités d'accueil des usagers est fixée à 350 passages par jour. Sur place, les toxicomanes peuvent se soumettre à des tests de dépistage du Sida et du VHC.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.