Brève

Une femme meurt tous les quatre jours suite à des complications liées à la grossesse

Par
Publié le 07/01/2021
SPF

SPF
Crédit photo : SPL/PHANIE

Quatre-vingt sept femmes meurent chaque année en France de complications liées à la grossesse, selon le 6erapport de l'Enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles (ENCMM) 2013-2015 publiée par Santé publique France. Entre 2013 et 2015, 262 décès maternels (décès survenu au cours de la grossesse ou jusqu'à 1 an après l'accouchement) ont été identifiés, soit 10,8 décès pour 100 000 femmes vivantes. Ce taux se situe dans la moyenne européenne.Quelles sont les principales causes de mortalité ? D'abord, les maladies cardiovasculaires sont responsables de 36 décès (13,7 % du total) suivies par les suicides (35 décès, 13,4 % du total, 1 décès par mois). Troisième cause, les embolies amniotiques représentent 11 % des cas, suivies par les thrombo-embolies veineuses (9 %). Enfin, les hémorragies obstétricales sont en nette diminution (8 % des décès), leur nombre ayant été divisé par deux en quinze ans. Concernant les facteurs de risque de mortalité maternelle, plus l'âge des femmes est élevé, plus ils sont importants (multiplié par 1,9 pour les femmes de 25 à 29 ans, par 3 pour les femmes de 30 à 34 ans et par 4 à partir de 40 ans). De plus, les femmes obèses présentent plus de risques (24,2 % des décès). Autres facteurs aggravants, la vulnérabilité socio-économique (26,5 % des femmes) et le fait d'être née hors de France : les femmes nées en Afrique subsaharienne ont 2,8 fois plus de risque que celles nées en France. Pis, celles résidant dans les DOM présentent quatre fois plus de risques. Contat final de l'enquête, dans 66 % des cas, les soins n'ont pas été optimaux et 58 % des décès sont considérés comme évitables, par exemple en améliorant la prévention, les soins ou leur organisation.


Source : decision-sante.com