Brève

Albi, un psychiatre et un infirmier violemment agressés par un patient sous l'emprise de drogues

Par
Publié le 31/01/2019
visuel agression

visuel agression
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Un homme placé en garde à vue à Albi (Tarn) suivi en programme de soins psychiatriques a violemment agressé un psychiatre expert au commissariat de police. Le médecin missionné pour un examen psychiatrique a perdu l'usage d'un œil. Il a été transporté aux urgences du CH d'Albi, puis dans le service ophtalmologique du CHU de Toulouse. Il ne pourra plus travailler pendant un mois. Un infirmier aux urgences a été également frappé violemment par le même individu qui lui a cassé le nez. L'agresseur âgé de 25 ans est connu pour ses problèmes psychiatriques. En octobre 2017, il avait déjà été admis en hospitalisation complète après un passage à l'acte avec arme blanche sur son frère. Depuis juin 2018, il était suivi dans le cadre d'un programme de soins au domicile avec consultations régulières en CMP et était stabilisé. Il bénéficiait d'un lourd traitement en psychotropes administrés sur place. Le motif de l'agression selon la direction de l'établissement serait dû à la prise de drogues. Toute la communauté hospitalière est secouée par cette nouvelle. Elle relance le débat autour de la sécurité et des conditions de travail des professionnels de psychiatre soulevées à maintes reprises par les manifestants et les grévistes dans les établissements de soins. Notamment l'Association nationale des psychiatres experts judiciaires réclame aux pouvoirs publics la clarification de la couverture sociale des professionnels durant la réalisation des expertises judiciaires.

D'après Hospimedia


Source : decision-sante.com