Attentats de Bruxelles, les victimes réparties dans 25 hôpitaux du pays

Publié le 24/03/2016
31 morts et 250 blessés, c’est le bilan des attentats de Bruxelles survenus le 22 mars. Pour accueillir l’ensemble des blessés, vingt-cinq hôpitaux ont été mobilisés, principalement en région bruxelloise, mais aussi en périphérie et même à Charleroi. Des médecins supplémentaires ont été appelés pour prendre en charge les très nombreux blessés, selon le journal La Libre Belgique.

Le plan Mash (Mise en alerte des services d’urgences hospitalières) a été déclenché dans la matinée du 22 mars. L’objectif est d’organiser et de réorienter toutes les activités de l’hôpital lorsqu’il se trouve confronté à une situation exceptionnelle. La priorité est d’évaluer la capacité d’accueil et de traitement des arrivées des victimes. Pour mieux les répartir, un dispatching est opéré à partir des lieux d’attaque vers tous les hôpitaux concernés. Dans cette optique, les critères pris en compte sont la spécificité et la gravité des blessures, la localisation et les disponibilités.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.