Tribune Jean-Pierre Blum

Campagne de prise de RDV en ligne chez Doctolib, un hébergement des données qui inquiète

Publié le 03/06/2021
Juliette Alibert, avocate au barreau de Paris a porté un recours devant le Conseil d’État contre le ministère de la Santé et la société Doctolib. Elle livre ses conclusions aux plans éthiques et juridiques.
Juliette Alibert, avocate au barreau de Paris

Juliette Alibert, avocate au barreau de Paris
Crédit photo : DR

Vous avez défendu plusieurs syndicats de médecins et associations notamment de patients contre le choix du ministère de la Santé d’avoir recours à Doctolib pour la campagne de vaccination, qu’est ce qui précisément était exactement reproché ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.