Brève

Cézanne vu de face

Publié le 06/07/2017
visuel cézanne

visuel cézanne
Crédit photo : Phanie

Avec Cézanne, la peinture change d’ambition ou de statut. Ce n'est plus une arme de séduction massive ou de provocation mais bien un instrument pour apprendre à mieux voir, à réfléchir. Le verbe ici doit être pris dans toutes ses dimensions et décliné sur la difficulté à percevoir. Maurice Merleau-Ponty, le philosophe cité dans le catalogue très précis de l'exposition, l'avait bien vu. Cézanne construit son œuvre sur une ambiguïté, une interrogation, qu'est-ce que percevoir qui renvoie à comment regarder ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.