Brève

Comment éviter une nouvelle affaire levothyrox

Par
Publié le 15/10/2018
L'ANSM doit-elle être le "patron" en matière de communication sur le médicament après la crise du lévothyrox? C'est l'une des recos de la mission information et médicaments. Un représentant d'usagers devrait par ailleurs intégrer le CEPS.
visuel levothyrox

visuel levothyrox
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Levothyrox

Levothyrox
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Faudra-t-il inviter le procureur Molins à intervenir lors de la prochaine crise sanitaire ? Le rapport de la mission information et médicament présidée par Magali Leo (Association Renaloo) et le Dr Gérald Kierzek cite les interventions du procureur comme un modèle de prise de parole dans les suites d'un attentat. Même si la communication de crise sur le médicament ne peut se limiter à être seulement factuelle, elle devrait s'inspirer de la méthode développée par le procureur. En attendant, les auteurs sont sans concessions sur l'analyse d'une défaillance majeure de l'ANSM.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.