Convention pharmaceutique, 282 millions d’euros pour les officinaux sur trois ans

Par
Publié le 08/09/2017
Le front syndical des pharmaciens est rompu. Tandis que la FSPF s’est abstenue, l’Uspo a signé l’avenant n°11 à la convention pharmaceutique. Dans ce nouveau dispositif sont créés des honoraires à la dispensation. Détails.
visuel Convention

visuel Convention
Crédit photo : BURGER/PHANIE

« Pour la première fois l’assurance maladie investit de l’argent dans une réforme de l’officine ! ». C’est le cri du cœur de Gilles Bonnefond, président de l’Uspo, l’un des deux syndicats majoritaires dans la profession qui a signé l’avenant 11 à la convention pharmaceutique le 21 juillet après cinq mois d’âpres négociations. Même scénario que pour les médecins l’année dernière, l’autre syndicat [la FSPF] a refusé de signer. Le front syndical est rompu. Contrairement à l’Uspo qui voit nombre d’avantages dans ce nouvel avenant, la FSPF a beaucoup de griefs à adresser à l’Uspo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte