Brève

Corto Maltese, un retour aux sources impossible

Par
Publié le 19/10/2017
visuel Corto

visuel Corto

Cela fait déjà plus de vingt-deux ans que le créateur de Corto Maltese, Hugo Pratt, est décédé. Et pourtant, la reprise par ses successeurs, Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero, est toujours un succès : l’éditeur Casterman prévoit la parution de 250 000 exemplaires. Quelles sont les clefs de ce succès ? L’univers du marin, élégant, désintéressé et rêveur, plein de charme suranné, reste bien présent. Et à chaque page, une surprise attend le lecteur : Aïda, une jolie femme journaliste, dit ses quatre vérités à un politicien anglais en Egypte.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.