Élections URPS, la prime aux syndicats contestataires

Publié le 22/10/2015
Le 17 octobre dernier, les résultats des élections aux URPS sont tombés. Ils révèlent un recul du syndicat leader, la CSMF, et une percée des syndicats contestataires. Détails.

Un résultat à la fois en continuité et en rupture. En continuité car certaines tendances déjà remarquées dans les précédents scrutins se confirment. En rupture parce que sont apparus des points de fracture par rapport au scrutin précédent.

Que perçoit-on à travers ces résultats ? Les médecins par leur vote ont exprimé une certaine lassitude et une inquiétude. Trois raisons sont évoquées.

D’abord, le taux de participation par rapport au scrutin de 2010 est en net recul et continue de se dégrader : 39,92 % contre 44,6 % en 2010, 46 % en 2006 et 52,7 % en 2000.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.