Élections URPS pharmaciens, la prime au contestataire

Publié le 17/12/2015
Les pharmaciens ont le blues. Et l’ont exprimé lors de leur scrutin professionnel. La Fédération (FSPF) reste le premier syndicat majoritaire, mais perd du terrain. L’Uspo prend la deuxième place, mais augmente sa représentativité. Quant à l’UNPF, son score est insuffisant pour rester à la table des négociateurs. Analyse.

Crédit photo : GARO/PHANIE

Les pharmaciens expriment leur malaise et leur inquiétude. En témoigne leur vote lors du scrutin des URPS (Unions régionales de professions de santé). La FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France) a perdu 10,39 points, mais reste largement majoritaire avec 48,8 % des voix et rafle 12 URPS sur 17 pour un mandat de cinq ans. L’Uspo, qui est une scission de la fédération, obtient 42,6 % des voix et fait un bond de 13,51 % des points.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.