Encadré livre Garcin

Par
Publié le 26/02/2018

En ce temps-là, la médecine était une passion française. Son exercice relevait du sacerdoce. Et exigeait tous les sacrifices, y compris pour ses grands maîtres de céder leur fille au meilleur interne de la génération suivante. Pratiqué comme un des beaux-arts, le diagnostic à mains nues se donnait en spectacle. Et en absence de sciences, ces mandarins étaient encore nourris au lait des humanités. C’est cette histoire ancienne que nous raconte Jérôme Garcin. Ses grands témoins sont tous ses aïeux en ligne directe, depuis l’épopée napoléonienne jusqu’à la Ve République.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.