Farce et attrape public

Publié le 19/11/2015

Crédit photo : © Jean-Louis Fernandez

La farce se prête-t-elle à tous les sujets, y compris le plus difficile ? Le dérisoire, à la manière d'un dessin de Charlie, doit-il être promu comme esthétique finale au théâtre ? Le spectacle de Christophe Honoré, vu avant les évènements du 13 novembre laissait déjà un goût amer chez le spectateur.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.